Les Médusés de Gorgopolitis

Installation muséographique de sculptures théâtralisées dans l'espace urbain et végétal.

 

 

Origine

Tout part d’un Mythe 

 

Le Mythe de Méduse

Dans la mythologie Grecque, les Gorgones étaient trois monstres fabuleux, enfants des divinités marines Phorcys et Céto et soeurs des Grées.

On les représentait sous la forme de femmes à la chevelure faite de serpents entrelacés et parfois dotées d'ailes; elles vivaient près du pays des Hespérides, aux confins de la Libye. On distingue en général trois Gorgones:

- Euryale,

- Sthéno, (la puissante)

- Méduse (la seule mortelle).

 

Méduse avait la figure, parfois barbue, d'une laideur repoussante, de forme ronde, avec un nez camard, une bouche immense, munie de dents longues comme des défenses de sanglier d'où sortait une langue. Ses ailes puissantes étaient d'or, ses mains d'airain tout comme sa chevelure, où se dressaient des serpents qui pendaient aussi à sa ceinture. Mais ses armes les plus redoutables étaient ses yeux grands ouverts qui lançaient des éclairs et pétrifiaient ceux qu'ils fixaient directement.

 

 

UNE ALLEGORIE contemporaine du mythe

 

Et si de nos jours, « Méduse » représentait tout ce qui nous sidère, nous pétrifie dans notre monde contemporain, que ce soit politique, social, économique ou dans notre vie au quotidien, en bien ou en mal.

S'il fallait pour vivre mieux, pour vivre bien, ne pas regarder « Méduse », se voiler le regard et ne pas regarder en face sous peine d’être changé en pierre…

 

En somme, qu’est ce qui nous pétrifie, qu’est-ce qui nous méduse aujourd’hui ? Du verbe MEDUSER : frapper de stupeur

Synonyme : abasourdir, ahurir, ébahir, estomaquer, interloquer, pétrifier, sidérer, stupéfier, suffoquer.

 

Combien de choses, d’événements, de situations sur notre planète ou juste en bas de chez nous, sont susceptibles de nous estomaquer, de nous pétrifier, de nous transformer en pierre, de faire de nous des « Médusés » ?

 

Partant de cette question, le projet des Médusés de Gorgopolitis propose  la création de sculptures conçues à partir de modèles vivants et nommées les Médusés.

 

 

La création globale de cet univers nécessitant une longue gestation , le projet est prévu en plusieurs étapes qui se dérouleront sur environ 5 à 7 ans (estimation pour arriver au terme de l'aventure).

 

 

L'humain au coeur du sujet

 

Pour deux raisons principales Les Médusés proposent de recentrer la discussion sur la condition humaine : primo, en libérant une parole autour des préoccupations de chacun. Secundo, en inversant le statut de la statue conventionnelle. Au lieu de sculpter des personnes célèbres et disparues, il s'agit là de sculpter des personnes bien vivantes et  inconnues pour les replacer dans l'espace publique.

 C'est en quelque sorte un arrêt sur image des préoccupations, névroses de notre société actuelle, mais aussi des rêves et utopies des humains du XXIème siècle.

 

 

 

 

 

 modèles et leurs médusés

résidence de création

installation